Navigation – Plan du site

Présentation

Marie-Christine Kok Escalle et Karène Sanchez-Summerer

Texte intégral

15 décembre 1987 – 14 décembre 2012 : la SIHFLES fête ses 25 ans. Un quart de siècle, c’est un moment à saisir pour mesurer le chemin parcouru mais aussi pour réfléchir sur le chemin à parcourir. C’est l’occasion de s’interroger sur les orientations à prendre, sur les possibilités à saisir quand les nouvelles technologies de l’information et de la communication offrent des outils pour partager les savoirs, connaître et diffuser les archives et effectuer des comparaisons. L’étude des usages et représentations du français hors de France, de l’évolution de l’offre et de la demande de langue française met en lumière des actants, des outils et des pratiques non seulement de l’enseignement / apprentissage du français langue étrangère ou seconde mais aussi de la culture et de l’éducation dans un contexte national ou international.

  • 1 History of Modern Language Education in the UK & Europe.
  • 2 Institut national des langues et civilisations orientales, Paris. Pluralité des langues et des iden (...)
  • 3 School of Oriental and African Studies, University of London.
  • 4 Conseil international des études francophones. www.cief.org

2C’est pourquoi dès ses origines, l’interdisciplinarité a été au cœur de la SIHFLES où se rencontrent linguistes, historiens et historiens de la langue et de la linguistique, de l’enseignement, des religions, de la culture car « le marché linguistique est essentiellement un marché social et culturel » (Frijhoff). Souhaitons que cet aspect de rencontres disciplinaires se renforce au sein de la SIHFLES, grâce aux échanges et projets communs avec des équipes qui travaillent dans le monde anglophone (AHRC1), dans l’univers des langues orientales (INALCO/PLIDAM2, SOAS3) et dans la francophonie (CIEF4).

3Un peu d’histoire...

4En juin 1998, le numéro 21 de Documents pour l’histoire du français langue étrangère ou seconde dirigé par Daniel Coste, Herbert Christ et Nadia Minerva, les trois premiers présidents de la SIHFLES, marquait les 10 ans de cette association et offrait en hommage à André Reboullet, non seulement des réflexions sur le travail de l’historien en histoire du FLE/FLES et un éventail d’articles géographiquement situés, de Malte à la Lituanie, en passant par la Suisse, Chypre et l’Allemagne, soulignant le rayonnement de la SIHFLES, mais aussi un regard sur « l’homme de dialogue » qu’était Reboullet. Et le « quatre-vingt-dix-neuvième dialogue à la manière de Pierre Marin, précepteur des petits Bataves, par Guillaume, sieur de Librecourt, Dédié au Sieur André Reboullet, marquis de Lhomond, mousquetaire au régiment de la Lingua Franca, ancien commandant de la Troupe Joyeuse du FLES », composé de façon fine et ludique par Willem Frijhoff, met en scène, derrière les personnages, les domaines d’études de la sihfles et l’intérêt pour les maîtres de langues, les outils d’apprentissage que sont les dialogues et les manuels, la représentation des langues et leur usage en contexte.

5En cette même année 1998, un numéro spécial du français dans le monde. Recherches et applications, coordonné par Willem Frijhoff et André Reboullet, mis en scène dans le dialogue cité ci-dessus, fait le point sur l’« histoire de la diffusion et de l’enseignement du français dans le monde », avec une bibliographie générale de base comprenant 13 ouvrages (p. 192), et une vingtaine de micro-biographies de maîtres de français qui, du moyen-âge au XVIIIe siècle, ont à la fois enseigné et publié (p. 187-191).

  • 5 Ce numéro est coordonné par Marie-Christine Kok Escalle, Nadia Minerva et Marius Reinfried, tous tr (...)
  • 6 Le colloque s’est tenu à la Maison Descartes, Institut français des Pays-Bas, créé en 1933 à l’init (...)
  • 7 Dans les locaux du CIEP (Centre international d’études pédagogiques) où s’est aussi tenue, vingt-ci (...)

6Quinze ans plus tard, la sihfles fête ses 25 ans, commençant avec une publication qui, tout en inaugurant le nouveau titre de la revue Recherches et applications. Le français dans le monde, s’inscrit dans la continuité (no 52, juillet 20125). Ce numéro tente de faire l’état des problèmes, bilans et perspectives de l’histoire internationale de l’enseignement du français langue étrangère ou seconde, en en considérant les domaines, les enjeux et les approches d’un côté, les acteurs, les contenus et les supports d’enseignement, de l’autre. Saisissant l’occasion de cet anniversaire, les sihflésiens organisent, pour un large public, à Amsterdam6, le 23 novembre 2012, puis à Sèvres7 le 14 décembre 2012, une rencontre où des experts en histoire du FLE/FLES, dont certains étaient présents lors de la fondation de la SIHFLES en décembre 1987, font le point sur les recherches menées depuis 25 ans, mettant en valeur la richesse et la diversité des activités que la SIHFLES a générées.

  • 8 Manifestement, la publication de deux numéros par an a pu se maintenir au cours des 25 ans.

7L’essentiel des interventions présentées lors de ces journées, à Amsterdam et à Sèvres, se retrouvent dans les pages de ce numéro 508, numéro du 25e anniversaire. Celles-ci relèvent du registre du témoignage et retracent l’histoire des origines (Gérard Vigner, Daniel Coste), tout en offrant une réflexion sur les recherches menées au sein de la SIHFLES et sur l’implication du chercheur dans son objet de recherche, qu’il soit linguiste (André Chervel), historien de la didactique (Michel Berré), historien de la culture (Willem Frijhoff, Esther Möller). Celles-là concernent plus particulièrement les Pays-Bas, dont la capitale Amsterdam a accueilli la SIHFLES pour proposer à un large public des « regards sur l’histoire du français aux Pays-Bas », aux XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles ; cette réflexion historique sur la diffusion, la didactique et les enjeux culturels du français est porteuse d’appel à la mémoire pour une société où le français a, pendant des siècles, été langue seconde ou même deuxième langue maternelle et est aujourd’hui fortement déclassé dans la hiérarchie des valeurs internationales. Elle traite du statut culturel du français dans la Hollande prémoderne (Willem Frijhoff), de l’enseignement du français (Pierre Swiggers) et brosse le portrait d’un maître de langues (Madeleine van Strien-Chardonneau & Kees van Strien). A cela s’ajoutent deux études ; l’une porte sur l’enseignement « phonétique » de la prononciation, dans la longue durée, depuis le XVIe siècle (Henri Besse), l’autre montre, en faisant la biographie de Claude de Sainliens, alias Holyband, « le plus célèbre professeur de français huguenot dans l’Angleterre élisabéthaine » (Laurent Berec) comment un actant de l’enseignement du français à l’étranger est au cœur d’appartenances plurielles et de tensions contextuelles.

8Ce numéro bilan est aussi l’occasion de proposer une bibliographie (Gisèle Kahn) des publications de référence dans le domaine d’étude de la SIHFLES et en particulier des numéros de Documents pour l’histoire du français langue étrangère ou seconde, d’une part, de faire le point sur l’historiographie et sur les entreprises en cours d’autre part (Javier Suso López & Juan García Bascuñana, Marcus Reinfried, Marie-Christine Kok Escalle). Finalement, une carte permet de rendre visible la fréquence géographique des recherches menées depuis 25 ans par les sihflésiens.

9Souhaitons que ce qu’offre ce numéro sera utile pour que les décideurs dans les programmes de formation des enseignants de langue étrangère intègrent l’histoire de la langue en contexte étranger, et en particulier dans les filières universitaires de FLE.

Haut de page

Notes

1 History of Modern Language Education in the UK & Europe.

http://historyofmfl.weebly.com/index.html

2 Institut national des langues et civilisations orientales, Paris. Pluralité des langues et des identités : didactique, acquisition, médiations.

http://www.inalco.fr/ina_gabarit_rubrique.php3?id_rubrique=1965

3 School of Oriental and African Studies, University of London.

4 Conseil international des études francophones. www.cief.org

5 Ce numéro est coordonné par Marie-Christine Kok Escalle, Nadia Minerva et Marius Reinfried, tous trois (ex) présidents de la SIHFLES.

6 Le colloque s’est tenu à la Maison Descartes, Institut français des Pays-Bas, créé en 1933 à l’initiative de Gustave Cohen et parmi les premiers du réseau d’instituts français à l’étranger. La Maison Descartes accueillera, en 1991, Pierre Bourdieu, premier professeur du Collège de France à donner son enseignement à l’étranger.

7 Dans les locaux du CIEP (Centre international d’études pédagogiques) où s’est aussi tenue, vingt-cinq ans plus tôt, l’assemblée fondatrice de la sihfles en 1987.

8 Manifestement, la publication de deux numéros par an a pu se maintenir au cours des 25 ans.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marie-Christine Kok Escalle et Karène Sanchez-Summerer, « Présentation », Documents pour l’histoire du français langue étrangère ou seconde [En ligne], 50 | 2013, mis en ligne le 01 janvier 2017, consulté le 19 septembre 2017. URL : http://dhfles.revues.org/3657

Haut de page

Auteurs

Marie-Christine Kok Escalle

Articles du même auteur

Karène Sanchez-Summerer

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© SIHFLES

Haut de page
  • Logo SIHFLES
  • Les cahiers de Revues.org